Harcèlement moral et préjudice d'anxiété

2 mai 2015
Alain HINOT

Après 9 ans de procédures disciplinaires et de contentieux administratifs, Eurofarad a licencié son délégué syndical CGT en 2014 pour inaptitude. En janvier dernier, le conseil de Prud'hommes de Paris a condamné l'employeur à une indemnisation totale de 500 000 €. Une partie réparation pour discrimination syndicale et une autre au titre du préjudice d'anxiété qui ouvre la porte à une sanction plus dissuasive. Une première.

À noter également la condamnation au profit de l'OS.